C0VID19 : Tous sous muselière !

« Après la crise du coronavirus, rien ne sera plus comme avant… » Emmanuel MACRON

Depuis lundi 11 mai nous sommes enfin libres de se promener! Après avoir été enfermés deux mois (55 jours pour être précis), prisonniers dans nos propres maisons, nous n’avons plus besoin d’attestation pour se déplacer librement. Mais ne crions pas victoire trop tôt, c’est seulement une liberté conditionné, nous sommes contraints à ne pas dépasser 100 Km de notre domicile et sous muselière! Eh oui, le masque est obligatoire maintenant presque partout. Et nous pouvons enfin le faire, car après deux mois depuis le début de l’épidémie les masques sont enfin là. Mettre les masques deux mois après le début de l’épidémie c’est comme si vous mettiez la capote au baptême…

Le gouvernement a très bien réussi son tour de force pour nous dresser tous. Les symboles véhicules lors de cette crise sanitaire – enfermement, interdiction, peur, obéissance – ont été très forts avec un impact psychologique dévastateur.

Les nouvelles « règles » introduites pour cette liberté conditionné le gouvernement souhaite les installer dans la durée. Une étude psychologique monte que si vous faites les même gestes pendant deux mois, après ça devient une habitude. Voilà le danger, après deux mois de confinement les gens ne vont plus s’opposer à se ré-confiner si le gouvernement le demandera à nouveau. Ça va de même pour toutes ces nouveaux gestes : distanciation sociale, peur de l’autre, psychose sécuritaire.

Le seul moyen de contrôle d’un système oppressif est la peur. C’est ainsi que toutes les mesures liberticides sont imposés en véhiculant la peur : la peur de perdre le travail, la peur de perdre sa position sociale, la peur de l’insécurité, la peur de tomber malade, etc.

Est-ce que c’est bien ça la société vers laquelle on veut évoluer?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.