Petite récolte de fin de saison

 

Les vacances sont finies. La saison aussi. Les nuits sont d’en plus en plus fraîches et les journées commencent à raccourcir. Tout ça annonce bien l’arrivée de la saison froide, mais pas avant de récolter le fruit de mon labour et laisser mûrir les dernières légumes. Cette année la récolté n’a pas été abondante à cause du départ tardif à cause de la météo en début de saison et les ravageurs m’ont fait beaucoup des dégâts, entre les limaces, les mulots, les campagnols et les doryphores pour nommer que les plus nuisibles. Mais, malgré ces aléas j’ai pu amasser comme même un petit butin 🙂

Commençons par le mais. C’est la récolte la plus importante car j’ai planté environ 300 pieds. A replanter l’année prochaine.

Et voici à quoi ressemble la planche après la récolte. J’ai fauché les pieds et laissé sur place afin de se composter tranquillement pendant l’hiver.

En deuxième position : les concombres! Eux aussi j’avais planté un bon paquet. Hmm… il y a comme même un lien, non? Plus on plante, plus on a des chances pour avoir une belle récolte.

 

Et encore des concombres… cette fois-ci avec quelques tomates, carottes et betteraves. Les carottes encore un Big Flop cette année. Il faudra changer de variété et les planter sur une zone où il faudra mélanger la terre avec du sable et du composte.

Par contre la betterave s’y plaît très bien dans cette terre argileuse. Je n’ai pas planté beaucoup, 1m2 comme l’an dernier, mais j’ai une belle récolte. Encore un légume sur lequel je peux compter.

Les courgettes j’en ai eu moins cette année car évidement j’ai planté moins. C’est un légume sur lequel on peut vraiment compter. Il faut en revanche lui prévoir de la place car il et volumineux et très expansif.

Les blettes (poirée, blette à carde rouge) sont aussi une autre valeur sure,

…quand elle ne sont pas ravagées par les campagnols !

Avec les tomates c’est assez mitigé, mai j’en ai eu par rapport à l’an dernier où le mildiou a tout détruit. Toutes n’ont pas mûri, mais ce n’est pas grave, je vais les mettre au vinaigre pour l’hiver.

  J’ai eu une seule aubergine et qui est tout maigre. Le reste ont été attaqués par les doryphores. Je n’ai pas eu du purin de consoude, mais je vais me bien préparer pour l’année prochaine.

Les pommes de terre ont été ravagés par les doryphores et les rongeurs. Je n’ai même pas essayé de les sortir de terre pour voir combien ils en restent. Peut être que je vais le faire par simple curiosité.

Les petits pois ont été très capricieuses cette année. Je les ai semés deux fois et je n’ai récolté pas grade chose. Je vais tenter à nouveau mes chances l’année prochaine.

L’ail est assez maigre. La flotte tombée cette année n’a pas arrangé les choses. Il faudra que je leur prépare une place avec une terre mélangée avec du sable et un peu de composte.

En revanche j’ai eu plus des chances avec les oignons. Je ferais pareil que pour l’ail pour l’année prochaine.

Les citrouilles ont été moins productives que l’an dernier. Mais j’en ai quelques unes de très belles 🙂

Les choux fleurs ont fait un flop aussi comme l’an dernier. Les pastèques aussi. Je sais que ce n’est pas un climat propice aux pastèques, mais pour les choux fleurs? J’ai planté aussi quelques melons et ils sont en cours de mûrissement. Je doute qu’ils vont mûrir d’ici fin septembre, mais ça prouve que si je les pante en mars sous couvert j’ai des chances d’en récolter.

Les haricots ont encore une fois bien poussé et bien donné, mais malheureusement je ne me suis pas trop occupé d’eux. Promis que je vais corriger ça pour l’année prochaine avec des beaux tuteurs pour les variétés grimpantes.

Et pour finir les tournesols. Cette année je ne peux pas dire qu’elles n’ont pas poussé, mais j’ai constaté que les oiseaux ont mangé une bonne partie des graines 🙁

Au final, compte tenu des conditions météo de cette année et des ravageurs je ne peux pas me plaindre pour la récolte. Mais je suis loin de l’objectif de ne plus acheter des légumes. Il aurait fallu des planches surélevés et des tunnels de culture. En tout cas toute cette expérience me permet de mieux envisager la prochaine saison et la rentrée c’est le moment propice pour se poser et planifier tout ça.

Comme mot de fin je vous propose cette belle image avec un bourdon en train de se gaver sur un œillet d’inde 🙂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.